Après avoir lamentablement raté la préparation du vote par internet pour les élections législatives à l’étranger de juin 2017, alors qu’il a eu 5 ans pour y travailler dessus, le Gouvernement a annoncé le 6 mars dernier qu’il supprimait cette modalité de vote en toute illégalité. En effet, le vote électronique est prévu par une disposition législative du code électoral (l’article L. 330-13) et une décision de nature administrative du Gouvernement ne peut pas légalement y contrevenir. Vous pouvez signer la pétition que j’ai rédigée pour exprimer votre mécontentement !

Aujourd’hui, le Ministère des Affaires étrangères tente de compenser la suppression du vote internet par la promotion bien tardive des autres modalités de vote. Bien que cela soit insuffisant, je relaie ce message pour aider les électeurs à exercer leur droit fondamental de voter pour leurs représentants au Parlement.

Voici le message envoyé par le Ministère le 13 mars : consultez la version en ligne